Un ado de 17 ans meurt à cause d’un suçon fait par sa copine

L’amour peut parfois nous faire faire des choses folles et stupides… Si certains couples ont l’habitude de se faire de petits suçons, cette pratique peut se révéler dangereuse puisqu’elle résulte d’une succion de la peau et laisse parfois de vilaines traces.




Malgré ça, on trouve souvent sur les réseaux sociaux des photos, presque choquantes, de suçons comme si c’était un concours de celui qui en aura le plus gros.

Lorsqu’un suçon tourne au drame…

Le suçon reste donc une pratique peu conseillée et ce n’est pas ce fait divers qui nous dira le contraire. Alors qu’il n’avait que dix-sept ans, cet adolescent mexicain Julio Mecias Gonzales passait l’après-midi avec sa petite amie. Durant un moment intime où tout se passait bien, sa copine a décidé de lui faire un suçon. Seulement le soir, alors qu’il passe à table, le jeune homme commence à ne pas se sentir bien et à avoir des convulsions. Ses parents ont alors rapidement décidé de prévenir les secours mais entre temps, l’adolescent est malheureusement décédé.

Illustration d’un suçon

Après autopsie, il s’est révélé que le suçon était responsable de cette mort improbable. En effet, Julio est décédé suite à un accident vasculaire-cérébral (AVC) car d’après les médecins, la force d’aspiration de sa copine a formé un caillot de sang. Quelques heures plus tard, il serait remonté jusqu’au cerveau entraînant la mort quasi instantanée de son petit ami.




Les médecins ont précisé que l’endroit où le suçon (ecchymose) avait été réalisé avait joué dans le processus. En effet, en le faisant près d’une artère du cou, cela avait augmenté les chances que l’accident se produise. Il est évident que l’intensité du geste a également joué un rôle.

Il est à noter que ce n’est pas la première fois qu’un drame après un suçon se produise. En effet, une néo-zélandaise (d’une quarantaine d’années) s’était retrouvée partiellement paralysée après un suçon pratiqué par son copain en 2011.

Soyez donc prudent la prochaine fois avec votre petit(e) ami(e) !

Source: MidiLibre